Jacques Serre, émailleur sur lave…ses expositions, ses réalisations, en nombre, sont là pour en témoigner. Son engagement  pour l’avenir, le devenir de la profession et pour la transmission d’un savoir-faire est  peut-être moins connu.  Il est intervenu au sein de l’EDAV en qualité de formateur, il a accueilli des stagiaires dans son atelier à de nombreuses reprises. Il fut le créateur de l’association Pro-Lave, et il était aussi membre de Traces de pierre.

Jacques Serre, fils d’une mère artiste-peintre et d’un père pharmacien, a fréquenté l’Ecole des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand, avant de devenir un grand céramiste contemporain. Car avant d’employer la lave de Volvic comme support de création, c’est la terre qui était son domaine de prédilection. Avec Michelle Bargoin, son épouse, il constituait « le groupe » Les 2 potiers, et de 1956 à 1970, leur œuvre s’inscrit dans la révolution céramique des années 1950 en France, avec des nouvelles formes, de nouvelles matières, de nouvelles couleurs, un passage de l’utilitaire à l’artistique. (En 2014, un livre a été édité sur l’œuvre de ces deux artistes). Ils ont établis leurs ateliers au château de Chazeron, puis au château d’Auteyras. Séparé de son épouse, Jacques Serre a vécu un temps en Corse, puis a implanté son atelier à Montpeyroux, puis à Romagnat, enfin à Volvic

Jacques Serre a obtenu un Diplôme d’Encouragement à l’Art et à l’Industrie, il a exposé notamment au Grand Palais à Paris, au Salon des Décorateurs à Paris. On lui doit, entre autres réalisations en lave émaillée, le revêtement de la façade de l’EPIRES à Clermont-Ferrand, le revêtement de deux stations de métro à Lille, des éléments de signalétique pour les villes de Franconville, Savigny-sur-Orge, Lille, Montluçon…des tables d’orientation (Montluçon, Urié, Caen, Crémeaux, Vernet, Enval…), le mémorial Charles Peguy, des fresques décoratives (autour de piscines, dans des magasins…), des restaurations d’œuvres en lave émaillée (cadran d’horloge de Château-Gontier, par exemple), de nombreuses créations personnelles…

Les anciens de l’EDAV se souviendront aussi du Jacques Serre, musicien comme son père, qui animait les rencontres, organisées à l’école autour de la pierre ou de la lave émaillée, avec son accordéon.

Salut l’ami…

Jean-Pierre Naud

jacques_serre_expo_04

Jacques Serre dans son atelier (photo La Montagne, avec nos remerciements)

JS_1

de gauche à droite : Laurence Castanié (émailleur sur lave - Jacques Serre - Nadège

Leroy - Mohand Hamoumou (maire de Volvic)  (photo MC Corbet)

JS_3

Jacques Serre à côté d'une oeuvre en lave émaille acquise par le Musée Sahut

de Volvic en 2015 (photo MC Corbet)

Abstraction_2

lave émaillée Jacques Serre (document communiqué par Pascal Marziano)

Les_2_potiers_2  Les_2_potiers_1

Les_2_potiers_3  Les_2_potiers_4

réalisations Les 2 potiers (Michelle Bargoin et Jacques Serre)

(collection Pascal Marziano)