Depuis quelques mois, l'imapec est en contact avec des chercheurs du Laboratoire Matières, et Systèmes complexes de l'Université Diderot à Paris. Ces chercheurs se penchent sur le processus permettant d'expliquer les formes obtenues dans le tressaillage (le faïencage), afin de pouvoir faire des comparaisons "villes-modèles-craquelures"...Le tressaillage de la lave émaillée les intéresse tout particulièrement...Découvriront-ils un lien entre le schéma des rues de nos villes et les réseaux du tressaillage?

Les recherches se poursuivent...

tresaillage_2

(photo Jean-Pierre Naud)